Une cocotte à Paris

La réponse est oui ! C’est rue Paul Bert, entre La place de la Nation et celle de la Bastille à Paris, que la Cocotte a élu domicile. Librairie, salon de thé et niche à joyeux fourre-tout culinaire, la Cocotte n’a pas fini de surprendre ceux qui s’y aventurent.
Au premier abord, une simple librairie spécialisée en cuisine mais l’oeil attentif s’aperçoit vite qu’ici chaque détail est étudié ! Du papier peint en feuilles d’emballage de boucherie aux billots de cuisine en guise de présentoirs, tout concorde pour créer une atmosphère sympathiquement culinaire.
Bien entendu, le hasard n’est pour rien dans l’affaire… Au départ de l’histoire : Andréa Wainer. Cette graphiste est directrice artistique dans un magazine et veut cuisiner des gâteaux tout en restant dans l’édition. Une solution : ouvrir un lieu différent où l’on mangera des gourmandises tout en découvrant des ouvrages ! Sitôt dit, sitôt fait : « En trois jours j’avais dessiné la moitié du projet. Il y a eu pleins de phases ensuite mais finalement la cocotte d’aujourd’hui ressemble à ce premier jet ! ». Avec ses amies et partenaires d’aventure, Rachel Khoo, styliste culinaire, Laetitia Bertrand, « conceptrice de concepts qui tuent » et Nathalie Redard, styliste sensorielle, elle cherche un nom. Ce sera donc la cocotte, « entre la gamelle où ça mijote et les poulettes, le petit nom affectueux que l’on donne aux filles ! »

Ici, vous trouverez des livres de cuisine pour tous : de la réédition de « La cuisine est un d’enfant » pour les petits et les nostalgiques aux dernières parutions Marabout en passant par les livres de chefs. Mais Andréa va plus loin dans sa quête des saveurs : « Le but c’est aussi d’ouvrir des parallèles grâce à des livres d’art de design, des bandes dessinées… Pour moi le goût ça se touche, ca se sent, ça se lit ! ». Il y a donc de tout à la Cocotte, des livres d’histoire, de design, de photos… On est très très loin des rayons cuisine de la Fnac.

Entre les livres, au milieu des étagères, des objets divers trouvent aussi leur place : bols design, des torchons et des tabliers signés « la cocotte ».

Et comme le goût c’est tout de même aussi une histoire de gourmand, Andréa propose une sélection de produits d’épicerie fine et surtout des petits gâteaux faits maison : les coquetines, à déguster autour de la grande table au milieu de la boutique ou à emporter dans de jolies petites boîtes. Ces sablés à la confiture de lait sont une spécialité d’Andréa, d’origine argentine.

Une série de nouvelles pâtisseries est prévue en septembre pour accompagner les coquetines : chamalows, meringues, nougats, scones… De quoi attirer tous les gourmands qui n’auraient pas encore mis les pieds dans ce joli poulailler !

La cocotte, 5 rue Paul Bert, 75011, 01 43 73 04 02

http://www.lacocotte.net/ Lucile Escourrou

Leave a reply