Shopping : nouveaux apéros

Chocolat et pastis

Ben oui ! Pourquoi pas un petit chocolat avec votre anisette ? Le mieux est alors de choisir le parfum « anis chocolat blanc ». Les petites billes rouleront sur votre langue et quand vous croquerez : surprise ! Le goût de l’anis prendra la place du doux chocolat qui l’enrobe. Mais si, c’est bon, puisqu’on vous le dit ! Si vous n’êtes pas trop anis, tentez « coriandre chocolat au lait » ou « moutarde chocolat noir ». Et n’oubliez pas de prendre un air détaché quand vous répondrez « oui, oui » à vos convives affolés qui vous demanderont si c’est bien du chocolat à côté du kir et du whisky?

Chocolats apéritifs, 4,50 € la verrine de 50 g, Chocolats Bovetti, renseignements sur
http://www.bovetti.com

Tapenade à croquer

Des feuilles d’olivier dans un ramequin, « c’est très présentable sur la table basse du salon », comme dirait Nadine de Rotschild ! En plus, ça se mange et c’est très bon ! Ces « pétales » sont faîtes de vraie tapenade séchée sans colorant, ni conservateur. Un jour où ils n’avaient plus de toast pour faire goûter leur tapenade, les créateurs de la marque ont eu l’idée de ces pétales. Vous l’aurez compris : plus besoin de pain et donc vous pourrez vous lâcher et craquer pour deux boîtes au lieu d’une… Ce qui vous permettra de goûter aux deux parfums en vente : olive noire et olive verte.

Pétales, 5,60 € environ la boite, Moulin du Calanquet, Bon Marché et épiceries fines.

Betterave star

C’est assez simple : de la betterave, du sucre et du miel mais le résultat est vraiment étonnant … et même bon ! Ce confit de betterave rouge renouvellera forcément votre vision de ce légume un peu mis de côté (sauf pour les fashion repas « monochrome rose ») et vos tartines d’apéros. Un foie gras, une terrine ou un fromage de chèvre feront ressortir son goût caramélisé. Mélangé à un yaourt, le confit devient une sauce parfaite pour tremper des bâtonnets de légumes et il existe encore des centaines de façon de décliner cette nouveauté, à vous de les trouver !

Confit de betterave rouge, environ 3,20 € le pot de 330g, Allaire, en grandes surfaces

Beurre à l’huile

Prenez de l’huile d’olive, solidifiez la et conditionnez la dans un beurrier en plastique. Ajoutez un emballage vert pour le côté « huile d’olive » et vous voilà le créateur du « beurre d’olive » ! Rien de fou à vrai dire, à la rédaction de Cocooking, on a même trouvé ça très « bof » quand on en a tartiné un bout de pain. Mais le bouche à oreille n’arrête pas depuis quelques mois et devrait même s’amplifier dans les prochaines semaines pour la sortie public. Alors, si vous êtes un gourmand curieux (une grande qualité à nos yeux !) le mieux est peut-être de goûter et de vous faire votre propre idée !

Beurre d’olive, environ 4€, A l’Olivier, en vente au rayon frais des grandes surfaces à partir de février. L.E

Leave a reply