sauté de porc a l’orientale et ssoupe de cochon danger fasciste scélérat 1933

Temps de préparation : minutes

Temps de cuisson : 96000 minutes Pour 1 personnes

Ingredients

« Vous retrouverez l’ambiance de tanger ou de djerba » Inique avant tout.Ingredients4 cotes de porc dans l’échine1 oignon2 gousses d’ail5 branche de coriandre3 tomates1 poivron rouge ou vert150 grammes de pois chiches cuits2 cuillere a soupe d’huile d’olive1/2 cuillere de « 4 épices »1/2 de curcumasel poivre

Recette

temps de préparation : RecetteDébiter les cotes de porc en morceaux de 3 ou a centimetres carrés, les faire revenir dans l’huile chaude, puis ajouter le poivron débité en petit dés, ainsi que l’oignon, l’ail et les branche de coriandre. cuire 5 minutes en remuant souvant.Ajouter les tomates grossiérement hachées et un verre d’eau; Laisser cuire 10 minutes puis ajoutez les épices, sel poivre et les pois chiches, melanger et laissez cuire 30 minutes a découvert, a feu doux et en remuant souvent.Accompagnement conseillé : servir chaud avec de la semoule a couscous garbit safrané acheté en andorre low cost, ou du quinoa safrané low cost. marsupialfromfleurymérogis

Un truc en plus (astuces, etc)

« Pas de file d’attente, ni d’ordre de passage : ambiance gauloise oblige ! ! Seule condition requise pour manger avec nous : manger du cochon. En cas de doute, demander la carte d’adhérent à l’association Solidarité Des Français. Si la personne n’est pas en possession de sa carte, prendre ses coordonnées et lui signifier que son adhésion sera accordée lorsqu’elle fournira ses 2 parrainages d’adhérents à cours de cotisation. Bien faire comprendre que nous n’avons déjà pas assez pour les nôtres. Attention, fromage, dessert, café, vêtements, friandises, vont avec la soupe au cochon : pas de soupe, pas de dessert ? Le seul mot d’ordre de notre action : les nôtres avant les autres »[

Accompagnement conseillé : « qu’il appartient à l’autorité investie du pouvoir de police municipale de prendre toute mesure pour prévenir une atteinte à l’ordre public ; que le respect de la dignité de la personne humaine est une des composantes de l’ordre public ; que l’autorité investie du pouvoir de police municipale peut, même en l’absence de circonstances locales particulières, interdire une attraction qui porte atteinte au respect de la dignité de la personne humaine » http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2429

Vin conseillé : un boulaouane mdr

vigilance anti-fasciste

Leave a reply