Revue de presse : Régal d’automne

On commencera par les pâtes à cuisiner comme en Italie parce que ça, on est d’accord avec Régal, il n’y a rien de meilleur !
Le dossier s’ouvre sur les conseils de Laura Zavan, une italienne auteur de livres de cuisine et styliste culinaire. Autant vous dire qu’elle sait de quoi elle parle ! Cuisson al dente, marques de pâtes, quantité d’eau, pâtes fraîches et pâtes aux Sufs… Un max de conseils à découvrir ou à réviser (ça fait toujours du bien !) pour ne pas rater la pasta ! Suivent quelques recettes pas trop compliquées et franchement sympathiques comme les lasagnes aux carottes, au veau et à la coriandre, la timbale de maccheroni aux champignons et au safran ou encore les bucatini express à la sicilienne. Pour clore cette pasta-party, un tas d’idées pour faire rapidos une petite sauce pendant que vos pâtes cuisent. Alors ce soir, ce sera spaghetti salsa ricotta-citron-olives ou penne sauce tomates séchées et roquette ?

Restons dans le « spécial » avec le dossier « spécial vins ». Un poil rebattu comme sujet en ces temps de foires aux vins. Mais soyons francs, le choix d’angler sur les vins étrangers n’est pas une mauvaise idée. Australiens, bulgares, argentins, sud-africains, il est temps de se pencher sur ses vins quelquefois aussi bons, voire meilleurs qu’un Bordeaux ou un bourgogne… Argh, qu’avons-nous dit là ?

Régal met pleins phares sur les « vignobles qui montent » comme ceux du Portugal, d’Uruguay ou de nouvelle-Zélande et fait un point sur les « incontournables » : vins argentins, espagnols ou italiens. Après il ne vous reste plus qu’à choisir en fonction de vos goûts, du contenu de votre assiette et de votre portefeuille ! Toujours à l’étranger, on découvre la Canneberge.

Vous avez certainement déjà entendu parler de cette baie cultivée dans la province Centre-du Québec. La canneberge ou cranberry est le nouvel alicament à la mode. Cultivée depuis 10 ans à grande échelle, elle est censée aider à la guérison des infections urinaires, des calculs rénaux, du mauvais cholestérol et tutti quanti.

Les Américains ne peuvent plus s’en passer et les Japonais leur emboîtent le pas. En France, les premières bouteilles de jus arrivent sur les linéaires. Si la curiosité vous pousse à goûter, sachez, comme le rappelle Régal, que ce sont les Amérindiens qui on fait découvrir cette baie, qu’ils appelaient « Atoka » et dont ils connaissaient déjà les vertus, aux colons.

Vous goûterez aux subtilités des pâtisseries au thé vert avec Sadaharu Aoki, le chef japonais à l’initiative de cette mode parisienne.

Vous apprendrez à réaliser une croustille de volaille avec Emile Jung, chef étoilé du crocodile à Strasbourg.
Vous irez aux champignons de bon matin dans les sous-bois normands avec un mycologue averti.
Vous découvrirez pourquoi les industriels inventent des goûts incongrus pour vos papilles et vous proposent des eaux « pêche-melba » et yaourts « crème brulée ». Bref, vous calerez votre curiosité et votre gourmandise quelques heures grâce à ce Régal D’automne ! L.E

Leave a reply