La gagnante est une pomme

Entre les barres chocolatées et les gros paquets de petits gâteaux pointés du doigt par les diététiciens ou nutritionnistes de tout poil, les grands débats sur les machines à encas dans les cours de récré… Parents comme enfants ont du mal à trouver de nouvelles idées de goûter sans angoisser. Pour dépasser ces nouvelles craintes et revenir à des choses simples mais vraiment bonnes aussi, l’élection de « Miss pomme » a été mise en place cet automne à Montreuil. Une opération ludique qui fait participer les enfants de la ville.

Le principe ? Demander aux primaires de choisir entre 4 pommes : Fuji, Jubilé, Suntan, Calville.

Et vous pensez que ces chères têtes blondes n’ont su émettre que des beurk devant les jolies pommes ? Détrompez-vous ! Même Ludovic Roif de « Goût en scène », l’agence qui a mis en place « Miss pomme », en est resté coi : « L’enthousiasme perçu des enfants pour des pommes nous a presque étonnés. Les enfants aiment manger des fruits et même des pommes si on leur raconte des histoires, qu’on les aide à « écouter les pommes » et leurs sensations. »

Mais ne rêvez pas, il a fallu plusieurs étapes avant d’en arriver là !

« Nous avons ouvert la dégustation de la pomme à ses dimensions artistiques, culturelles et gustatives, en faisant des parallèles avec des oeuvres d’art, d’autres goûts et odeurs. » explique Ludovic Roif. Faire marcher son cerveau pour donner envie à ses papilles, une méthode qui marche donc aussi avec les plus petits et qui n’a pas de limite, foi de gourmand !

Pour continuer dans cette exploration du monde des pommes, les cinq sens ont été mis à l’épreuve : regarder la pomme, la toucher (rugueuses ou lisses ?), sentir (litchi, l’ananas ou l’herbe ?), Prêter l’oreille au bruit de la découpe ? les goûter (croquantes, sucrées ou acides?)? Des questions à garder précieusement pour détourner l’attention du petit bonhomme qui ne veut pas finir son assiette à la maison !

Finalement, après maintes tergiversations et une opération qui a duré plusieurs mois, les enfants ont élu la Jubilé, une grosse pomme bicolore bien sucrée qu’ils retrouveront désormais sur leur plateau de cantine ! D’après les adultes, il s’agissait sans aucun doute de la plus belle visuellement. D’après ces mêmes adultes, la Calville est nettement plus subtile au goût… Peut-être, mais elle ressemble beaucoup moins à la pomme de Blanche-Neige ! Les enfants ont voté : vive la Jubilé !

Un dernier petit truc pour les parents qui voudraient se lancer dans l’élection de « Miss pomme » depuis leur cuisine en attendant que l’élection ne devienne nationale : « Idéalement, il faudrait découper la pomme avant de la donner à un petit. Une pomme entière pour un enfant qui perd ses dents, c’est vraiment compliqué ! » explique Ludovic roif.

C’est tout bête mais il fallait y penser !


Pour en savoir plus sur les manifestations et ateliers proposés par « Goût en scène », Agence conceptrice d’évènements culinaires et culturels, retrouvez-les au salon de l’agriculture ou sur
http://www.goutenscene.com L.E

Leave a reply