Culture gourmande

Les lettres passent à table

François Desgrandchamps est médecin pourtant son coeur balance entre la cuisine -cela lui vient de sa mère, fine cuisinière- et la littérature -de sa soeur cette fois, lettrée. Pour que ces deux passions se rencontrent, il a passé plusieurs mois à relire les grands classiques français, de Montaigne à Simenon, et en a extrait les passages où la table est à l’honneur. Marcel Pagnol, Boris Vian, Proust et sa madeleine, Gustave Flaubert, Romain Gary…Ils sont tous là ! Le cuisinier de l’Hôtel -lieu totalement baroque où mourut Oscar Wilde-, Philippe Bélissent, s’est amusé a réinterprété les passages littéraires en véritables recettes. Il nous a assuré que, de la blanquette de « La folle de Maigret » au jambon de sanglier à la gelée du « Comte de Monte Cristo », tout est faisable à la maison ! On adore les photos très sombres au stylisme baroque en accord avec le lieu et la très bonne idée de l’auteur qui nous replonge dans des classiques pas ouverts -à tort- depuis des années. Un très très beau cadeau de noël !

Littérature et gourmandise, François Desgrandchamps, Minerva, 2007, 45 €

La peinture vue des cuisines

Après les tableaux du Louvre, Yves Pinard, cuisinier sous la pyramide du palais, récidive avec le musée d’Orsay. Le principe simple ne change donc pas : un tableau, l’interprétation de l’historienne de l’art Séverine Quoniam puis celle du cuisinier et enfin une recette. Les tableaux choisis n’ont pas forcément de nourriture en évidence comme « le moulin de la galette », chef d’oeuvre de Renoir où ne trône qu’une orangeade. C’est donc en suivant la réflexion du cuisinier que l’on arrive à une recette. Pour cette toile, ce sera un saumon à la parisienne comme on en mangeait à Montmartre à l’époque de Renoir. Un ouvrage parfait pour découvrir, ou redécouvrir sous un autre angle, des toiles magnifiques ainsi que la cuisine du 19e siècle.

Cuisine et peinture au Musée d’Orsay, Yves Pinard et Séverine Quoniam, Glénat, 2007, 45 €

Lucile Escourrou

Leave a reply