Bûche japonisante

Voilà un petit bijou de délicatesse qui fera le plus grand effet sur votre table de réveillon. La bûche mâcha du pâtissier Aoki toute verte intriguera d’abord. Mais les fashions victims reconnaîtront vite sa classe absolue, certainement due aux pois en chocolat noirs et dorés. Les gourmands, eux ne diront rien? Ils auront, comme d’habitude avec les pâtisseries d’Aoki, la bouche pleine ! Il faut dire que le pâtissier japonais, arrivé il y a maintenant plus de dix ans à Paris, a toujours eu l’art de marier les traditions pâtissières françaises aux délicats parfums de son pays. En témoigne son éclair au thé vert et ses chocolats aux sésames. Mais revenons à nos bûches… Un biscuit dacquoise -Aoki adore ça- au thé mâcha, un crémeux au sésame, une très fine feuillantine pralinée, une crème ivoire -comprenez chocolat blanc- et des macarons mâcha? La bûche est complexe ! Pourtant, dans la cuillère, tout se simplifie : une texture crémeuse, forte en chocolat blanc sans être écoeurante, tout comme la présence puissante et subtil -oui, c’est possible en même temps !- du thé mâcha. Conclusion : pour épater la galerie tout en se régalant, cette année, rien ne vaut la bûche mâcha !

Bûche pour 4 personnes, 38 €, disponible dans toutes les pâtisseries Aoki

http://www.sadaharuaoki.com/ Lucile Escourrou

Leave a reply