Anne de Station gourmande

Aujourd’hui, Cocooking est allé du côté de « Station gourmande », le blog d’Anne.

Anne et son blog Station gourmande sont au Cambodge. Ca ne durera pas toujours, juste quatre mois mais, d’après les billets posté sur Station gourmande, ce sont quatre mois intenses ! Il faut dire qu’Anne n’est pas parti là-bas pour bronzer! Un peu pour approfondir ses connaissances en cuisine asiatique -saviez-vous qu’Anne est titulaire d’un CAP de cuisine, qu’elle est déjà allée en Thaïlande pour apprendre les bases de cette grande cuisine et surtout qu’elle est devenue, il y a peu, auteur et photographe culinaire !- et beaucoup pour apporter sa contribution au déploiement d’une ONG. Son double travail fait d’ailleurs le pont entre ses deux métiers. Elle s’occupe de l’aspect financier de l’ONG, ce qui doit lui rappeler le passé et son poste d’auditeur financier et d’un atelier confiture pour aider les femmes des villages avoisinant à avoir un revenu. Confiture de mangue, de pamplemousse, de banane, voilà la Anne que l’on peut croiser sur Station gourmande ! Et si vous pensez que justement, pendant ce temps, son blog est au repos, détrompez-vous illico ! Anne trouve le temps, entre un bilan et une bassine de confiture, d’y laisser des messages : quelquefois des explications sur ces journées, quelquefois des recettes avec les produits qu’elle trouve là-bas… Un voyage dépaysant pour ces lecteurs dans les deux cas ! Chez Cocooking, nous sommes béats d’admiration devant tant d’énergie et belles idées… Alors si vous passez sur Station gourmande dans les prochains mois, pensez à laisser un message d’encouragement ! Et en attendant, pour en savoir un tout petit peu plus sur Anne, la blogeuse qui du bout du monde:

Votre dernière invention culinaire ?
Anne : Ici, au Cambodge, je ne me suis pas encore mise à cuisiner, j’ai amélioré pour l’apéro un peu de Philadelphia histoire de donner du goût et pour un grand dîner, j’ai préparé une salade de pommes de terre avec vinaigre de riz, basilic thaï, ail, huile d’olive, poivre du Cambodge, le tout servi tiède.

C’était bon ?
A :
De l’avis des khmers et des français autour de la table, ils reviendront dîner souvent.

La recette ou l’invention dont vous êtes le plus fière ?
A :
Aucune, j’aime faire plaisir alors je sais qu’il ne faut pas que j’oublie de préparer des boulettes de poulet à la cacahuète lorsque mes amis viennent dîner, pour le brunch les rillettes aux 2 saumons sont indispensables et si j’oublie l’hiver la soupe thaïe revue et corrigée alors inutile de faire un dîner. Je passe le fouet sans tiramisu ou soupe de fruits au lait de coco. Mais le pire, c’est le dîner espagnol, rien ne doit manquer : jambon, fromage, croquette, tortilla et même sangria.

Le premier plat que vous avez cuisiné ?
A :
Je ne sais plus si c’était un gâteau marbré ou un rôti au whisky.

Un plat auquel vous ne pouvez pas résister ?
A :
Impossible de vous faire la liste entre l’anguille au japonais, chez l’italien un risotto, sans compter le foie gras !

Votre blog préféré hormis le vôtre ?
A :
Bien trop nombreux et injuste pour ceux que je ne citerai pas par contre je dois avouer ne plus avoir le temps de les visiter et je ne laissais que rarement des commentaires maintenant c’est presque jamais et j’en suis bien désolée.

Votre dernière découverte culinaire ?
A:
Les criquets grillés (si, si, et c’était bon), et un plat ? Tous les plats de la cuisine khmère.

Le blog « Station gourmande»
http://stationgourmande.canalblog.com/ Lucile Escourrou

Leave a reply